fbpx
chat et chien
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

La mort de mon chien ou de mon chat : comment gérer cette étape difficile ?

Les points clés de l'article 🔑

L’application gratuite qui analyse les croquettes de votre chien ou chat.

Même si nous n’avons pas envie d’y penser, la mort de notre chien ou de notre chat fait partie du cycle de la vie. Sachant que cette pensée n’effleure qu’à de très rares occasions notre esprit, on la laisse partir.
Et c’est une fois mis sur le fait accompli que des choix importants s’imposent. Dans ces moments-là, c’est le vide.

Notre douleur et notre peine immense nous privent de discernement. Nous ne sommes pas en mesure de prendre les meilleures décisions. Notamment si l’on n’est pas bien informé·es sur les différentes options possibles.


👉 Peut-on se faire enterrer avec son animal ?


Sur l’instant, c’est la dernière chose à laquelle on songe : demander des informations. Donc si le professionnel qui nous accompagne n’est pas force de proposition (ce n’est pas la généralité, mais ça peut arriver)… C’est le chaos. Et pendant ce temps, on acquiesce toutes ses propositions.

❌ Voici ce que nous n’allons pas faire dans cet article :

  • Vous préparer à ce moment difficile, parce qu’on n’est jamais vraiment prêt·es à l’affronter sereinement.
  • Vous dire que le deuil d’un chien ou d’un chat c’est facile et rapide, parce que, non, ce n’est pas « juste un animal ».
  • Influencer vos choix.

✅ En revanche, voici les informations que l’équipe Kibbs va vous partager à travers cet article :

  • Savoir quelles options se présentent à vous une fois le moment venu ❤️
  • Connaître le fonctionnement et les démarches à effectuer 📨
  • Vous glisser les conseils qui nous ont aidé à avancer dans notre deuil 🕊

Le décès d’un chien ou d’un chat ne se prépare pas. Il ne se minimise pas. Ce n’est pas toujours un choix non plus. C’est pourquoi il est inutile de vous proposer des solutions miracles qui n’existent pas. On ne va pas y aller par quatre chemins. Perdre son animal, son meilleur ami, son bébé, … C’est difficile. L’oublier n’est pas possible. Adopter un autre animal pour compenser la perte de cet être aimé n’est pas une solution viable non plus.

Pour vous éviter de regretter vos choix effectués dans l’émotion et la précipitation, l’équipe Kibbs vous explique les options qui se présentent à vous. C’est important que vous sachiez ce qu’il existe en matière de dispositifs. Notamment si vous souhaitez conserver les cendres de votre petit ange.

mort de nos animaux : quelles solutions possibles ?

La mort de notre chien ou de notre chat : le moment tant redouté

Une fois passé le stade de vie senior, chaque anniversaire de nos chiens ou de nos chats devient un moment redouté. Pour autant, on continue d’éviter le sujet jusqu’à ce que le moment fatidique approche.

Finalement, à tout âge, l’animal peut être confronté à la mort. Une maladie qui se développe, un accident,… Un ensemble de circonstances peuvent vous amener à dire au revoir à vos petits amours plus tôt que prévu. Mais alors dans ce cas, que faut-il faire ?

L’euthanasie : comment être sûr·e de faire le bon choix pour son animal ?

Différents évènements peuvent ne laisser d’autres alternatives aux parents de l’animal que l’euthanasie. Les maladies que l’on arrive pas à ralentir grâce aux traitements existants, des accidents graves, des blessures trop profondes, … parfois, l’euthanasie est la seule solution pour abréger les souffrances insupportables qu’éprouvent notre animal de compagnie.

Malgré tout, la décision finale revient aux parents et au vétérinaire. En effet, en France, il n’y a aucune loi qui encadre l’euthanasie animale. Seul le code déontologique de l’ordre des vétérinaires peut faire office d’encadrement de cette pratique. En d’autres termes, seul un vétérinaire peut effectuer une euthanasie.

En règle générale, rares sont les professionnels qui acceptent de réaliser des euthanasies de convenance. C’est-à-dire lorsque les propriétaires ne veulent plus de leur animal. Ou lorsqu’ils ne sont plus aptes à s’en occuper, qu’ils déménagent, que leur enfant est allergique, qu’ils n’ont pas les moyens d’assumer les soins nécessaires,…

En effet, l’euthanasie de convenance est pratiquée pour des raisons diverses et variées qui n’ont aucun lien avec la santé ou l’agonie d’un animal familier. Fort heureusement, elle ne représente pas la majorité des cas en France. Ce qui est sûr, c’est que de notre point de vue, c’est déjà assez douloureux de faire ses adieux à son animal lorsque plus rien ne peut le soulager… 🩺

Pour l’avoir vécu plusieurs fois, c’est le choix le plus difficile que nous ayons eu à faire. Mais les voir souffrir c’est encore le pire à nos yeux. Une fois la décision prise, le professionnel nous laisse un moment pour dire au revoir à notre fidèle compagnon. Vous devrez toutefois signer une autorisation au vétérinaire pour effectuer l’euthanasie.

Puis, le vétérinaire injecte d’abord un produit anesthésiant qui va servir à endormir votre chien ou votre chat. Ensuite, il injecte cette fois une substance létale (pentobarbital généralement) pour entraîner l’arrêt du cœur et des fonctions vitales de l’animal. Le but, c’est que l’animal ne soit pas sujet au stress ni à la douleur au cours de ce processus qui comprend deux injections. La mort est quasi instantanée. Ça y est. Votre chien/chat ne souffre plus. ⭐️

Comment gérer la mort soudaine de son animal ?

Dans le cas d’une détérioration subite de l’état de votre animal, ou pire, d’une mort soudaine, malheureusement vous avez encore moins le temps de vous préparer psychologiquement. Il faudra agir vite pour son bien.

Si l’état de santé de votre chien ou chat se dégrade rapidement vous pourrez peut-être organiser une euthanasie à domicile. L’avantage de cette pratique est que l’animal sera moins stressé s’il se trouve à la maison, près de ses affaires. Et surtout à vos côtés. Nous insistons sur ce point, car c’est à ce moment précis que votre animal a le plus besoin de vous. De votre soutien. Ne le laissez pas tomber. Lui qui a toujours été là pour vous.

N’hésitez pas à poser la question au vétérinaire qui suit votre animal. Certains cabinets ne proposent pas cette option. En effet, tous les vétérinaires n’ont pas la possibilité de se déplacer. Surtout dans l’urgence. Mieux vaut alors s’en assurer avant que le pire n’advienne.

En revanche, si vous découvrez le corps de votre animal de compagnie inerte,
il ne vous reste alors qu’un choix majeur à réaliser :

  • Contacter votre vétérinaire pour qu’il prenne en charge les démarches à réaliser auprès d’un crématorium animalier ou d’un cimetière animalier
  • Prendre directement contact avec un cimetière animalier ou un crématorium animalier

Le corps doit être emmené sous 48h chez le vétérinaire. Ou directement transféré dans un crématorium animalier. Il est ensuite incinéré rapidement. Si c’est possible. Il peut toutefois être placé en attente. Son corps peut alors être conservé en chambre froide au maximum 72h avant son incinération.

Dans tous les cas, votre animal devra être inhumé dans un cimetière animalier ou incinéré par un établissement agréé. Pour trouver ces endroits, vous pouvez demander l’aide de votre mairie. Ou effectuer des recherches par vous-même pour trouver les lieux les plus proches de chez vous.

Bien évidemment, ces actions ont un coût qui varie d’un vétérinaire à un autre et d’une entreprise à une autre. N’hésitez pas à demander un devis à plusieurs endroits si vous le pouvez. 🐾

Mort de nos animaux : l’incinération

Il existe encore peu de cimetières animaliers en France. Une quarantaine à ce jour pour être exact. La solution à laquelle la plupart des parents d’animaux et vétérinaires ont donc recours est l’incinération. Les crématoriums animaliers se font de plus en plus présents dans notre pays. Ils développent également leurs produits et services. Par exemple, il est désormais possible de choisir entre une crémation collective ou individuelle. Et d’organiser une cérémonie.

L’incinération collective

L’incinération collective est la plus ancienne de ces deux pratiques. Disons que c’est la méthode privilégiée par défaut. Sauf si vous vous y opposez. Les chiens, chats, rongeurs, oiseaux et Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) décédés sont alors incinérés par groupe de 4 ou 5. Les animaux plus volumineux tels que les grands chiens sont brûlés par groupes de 3 ou 4 corps.

Il est donc impossible de récupérer les cendres de votre animal à partir du moment où la crémation est collective. Celles-ci sont alors déversées dans un centre d’enfouissement. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un lieu dans lequel sont entreposés les déchets.

Vous ne pouvez pas non plus assister à une incinération collective. Aucune cérémonie n’est prévue. Mais il faut savoir que cela reste la solution la moins coûteuse pour des propriétaires d’animaux. D’où sa grande popularité. Rappelons-nous que l’euthanasie a également un coût, le transport aussi (depuis le cabinet vétérinaire ou par un prestataire depuis chez vous jusqu’au crématorium).

L’incinération individuelle

Vous pouvez dès lors demander une incinération individuelle. Au cours de celle-ci, l’animal brûle seul sur une plaque ignifugée. C’est notamment ce qui permet de récupérer les cendres de votre chien ou de votre chat. Son identité est transmise grâce à la convention de crémation renseignée par le vétérinaire. Sur celle-ci figurent de nombreux éléments tels que son nom, son âge, son poids, son numéro d’identification (fichier i-cad), la cause du décès. Cette formalité est obligatoire pour incinérer l’animal.

Un autre avantage de l’incinération individuelle est que l’on peut assister à la crémation. À l’instar des incinérations humaines, la cérémonie a lieu dans un salon funéraire dédié. Cela dure en moyenne une demi-heure. Une heure au maximum. Les cendres peuvent ensuite être récupérées sur place. Un envoi à domicile peut parfois être proposé en fonction de la structure.

Certes, cette solution est globalement plus onéreuse. Car elle engage davantage de services funéraires personnalisés (achat d’une urne, ou d’un bijou cinéraire, …). Même si dans un sens, elle reste moins coûteuse qu’une inhumation. Offrir une mort digne à son animal de compagnie a donc un coût non négligeable à prévoir. Ce dernier hommage reste cependant très important. Notamment pour le travail de deuil. 🕯

Chien - Chat complices

Mort de mon chien/chat : faire son deuil

La mort de nos animaux n’est pas un évènement anodin. Vous entendrez au moins une fois « allez, ce n’est qu’un animal » de la part de votre entourage. Tous les humains ne sont pas en mesure de comprendre la relation que vous aviez avec votre compagnon à quatre pattes. Ce n’est pas grave. Ne leur en voulez pas. Vous n’êtes pas seul pour autant. On vous rassure tout de suite, de nombreux parents d’animaux (y compris nous) ressentent ce sentiment envers leurs protégés.

Exprimer sa peine et reconnaître ses émotions

Lorsque nous adoptons un animal, on ne s’imagine pas le perdre. D’un côté, ce serait glauque. On pense que nous avons le temps. Et parfois, la vie en décide autrement. Ce n’est jamais facile de lui dire au revoir. Peu importe le temps passé à ses côtés. Ressentir de la peine, c’est normal. N’ayez pas honte de l’exprimer. D’accepter vos émotions. Puis de les laisser partir.

Exprimer vos émotions, c’est les libérer. Mais pas forcément auprès de n’importe qui. Pour que ce soit efficace, entourez-vous des bonnes personnes. Et avant toute chose, apprenez à compter sur vous-même. Ce qui ne signifie pas de s’isoler. Mais de se renforcer.

La mort de nos animaux laisse souvent un vide immense. Chercher à le combler n’est pas une solution viable. Car la relation que vous partagiez avec votre animal était unique. Laissez-vous du temps. Vous seul êtes en capacité de cheminer. Et de ne pas sombrer complètement. Le deuil reste avant tout un combat personnel. Mais pouvoir compter sur une personne qui n’émet pas de jugement est une aide supplémentaire. 🙏🏻

mort animaux options possibles

Garder en mémoire les beaux moments

La mort de nos animaux de compagnie nous affecte tous à des degrés différents. Le deuil est également unique. Chacun le vit à sa manière et prend le temps dont il a besoin. Se souvenir des beaux moments passés peut vous aider. La douleur causée par la perte d’un être cher ne s’efface pas aussi vite que l’on voudrait. Soyez indulgents avec vous-même. Et ce, quoiqu’en pense votre entourage. Vous êtes la seule personne à savoir ce dont vous avez besoin. Et quand vous serez prêt.

Dans tous les cas, les remords et regrets sont à laisser de côté. Maintenant, vous savez. Vous connaissez le déroulement, les démarches à faire et les options qui se présentent à vous.

Non, rien de rien. Non, je ne regrette rien.

– Edith Piaf

Tout l’amour qu’il ou elle vous a apporté est toujours en vous. Prenez en conscience. C’est votre force. ⭐️

Crédits photos : Freepik & Pixabay

Les interviews indépendantes et claires des grands acteurs du Petfood

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scannez les croquettes de votre animal... Et découvrez leur note !

SCANNEZ l'alimentation de votre animal