fbpx
aegagropiles chat persan
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

Boules de poils chez le chat : quels symptômes et comment agir ?

Les points clés de l'article 🔑

Votre chat vomit des boules de poils ou tire au cœur sans arriver à expulser quoi que ce soit ?

C’est tout à fait naturel pour nos félins. En particulier pour les chat à poils mi-longs et longs et qui ont un mode de vie sédentaire. Autrement dit, des chats qui vivent exclusivement à l’intérieur. 🏠

Pourtant, une accumulation de boules de poils peut être très dangereuse.

Quand agir et comment ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce phénomène pas si anodin. 🐾

Les boules de poils, source de troubles digestifs chez le chat ?

La formation de boules de poils dans l’appareil digestif de votre chat n’est pas à prendre à la légère. En effet, ils ne sont pas obligatoirement expulsés naturellement par les selles. 🚽

Nous parlions du fait que les chats qui vivent en intérieur sont plus facilement sujets aux troubles digestifs liés aux boules de poils.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que les chats qui vont avoir l’occasion de sortir, pourront généralement plus facilement réguler l’accumulation de poils en mangeant de l’herbe (fibres).

Rassurez-vous, chez Kibbs pas de « chat d’intérieur » ou de « chat d’extérieur ». Juste des chats heureux et en bonne santé, ça nous suffit. 😻

Surtout que ce n’est pas parce qu’un chat a l’occasion de se rendre à l’extérieur qu’il mangera plus d’herbe.

L’herbe aide en effet le chat à régurgiter ces boules de poils qui se forment et qu’il n’arrive pas à expulser d’une autre manière.

Mais attendez, comment se forment ces fameuses boules de poils ?

Dois-je vraiment m’inquiéter si je surprends mon chat en train de tousser ou de vomir ses poils ? 🩺

Boules de poils : Aegagropiles ou trichobézoards ?

Pas de panique, on s’explique. 📚

Avant d’être des boules de poils, ce sont surtout des poils morts de votre chat. Lorsqu’il fait sa toilette, le chat va ingérer une partie de ses poils. Et en particulier en périodes de mues (lié aux changements de saisons).

Quoique un chat « d’intérieur » aura tendance à perdre davantage ses poils tout au long de l’année.

La langue des chats à de nombreuses utilités. Elle sert entre autres de brosse à cheveux, si vous voulez un équivalent humain, lorsque le chat fait sa toilette. Et tout ça grâce à sa langue magique

Sauf que contrairement à nous, les félins ne peuvent pas retirer leurs poils morts de leur langue.

C’est pourquoi une grande partie se retrouve souvent dans leur système digestif.

À ce moment-là :

  • Soit ces poils sont expulsés naturellement par le chat. C’est-à-dire via ses selles.
  • Soit ils forment des amas que l’on surnomme communément « boules de poils ».

Côté scientifique, on les désigne plutôt sous les termes d’aegagropiles (égagropiles) ou de trichobézoards. Deux noms barbares à première vue.

Mais alors, les deux sont-ils synonymes ?

Eh bien oui.

La seule nuance fine qui réside entre ces deux expressions est que l’une est davantage utilisée pour parler des ruminants (aegagropiles) alors que l’autre est plus utilisée pour parler des félins (trichobézoards). Et plus rarement des chiens également.

En pratique, l’un n’est pas forcément distingué de l’autre. Parce que finalement, le résultat et les traitements sont les mêmes.

Tant qu’à faire, autant que vous connaissiez les deux mots que votre vétérinaire utilisera potentiellement pour qualifier ce phénomène.

Voilà deux nouveaux mots à placer au cours du prochain repas de famille ! Désolé, cela ne compte pas pour le Scrabble. Ils sont un peu trop longs … 😹

Trêve de plaisanterie ! Ces accumulations de poils dans l’organisme de chat sont très dangereuses. ⛑

régurgitations de boules de poils

Quels dangers pour mon chat ?

Les poils ne sont pas digérés par les chats. C’est ce qui forme les trichobézoards à terme.

De tailles variables, ceux-ci vont se bloquer dans l’estomac du chat. Et peu à peu obstruer complètement le passage de l’estomac vers l’intestin. Ce qui occasionne au mieux des troubles d’ordre digestif (vomissements, irritation de l’appareil digestif, anorexie, refus de boire ou de s’alimenter).

Et au stade le plus avancé, cela produit des occlusions intestinales.

C’est notamment le cas lorsque la taille du trichobézoard lui permet d’accéder à l’intestin tout en étant trop important pour le traverser. Il reste alors bloqué à cet endroit, empêchant le bon fonctionnement du processus de digestion de l’animal.

Le stade de l’occlusion intestinale est une urgence vétérinaire. S’il n’est pas pris en charge à temps, votre animal peut en mourir.

C’est pourquoi au moindre doute, mieux vaut consulter un vétérinaire. Cela évite parfois une intervention chirurgicale au dernier moment. Et bien sûr le risque de perdre votre petit compagnon… 😿

Il faut tout de même savoir que certaines races de chats sont prédisposées à ce type de problème de santé.

Nous mentionnions de manière générale les chats à poils mi-longs ou longs un peu plus haut. Ce qui concerne par exemple :

  • les Maine Coons
  • les sacrés de Birmanie
  • les Persans
  • les Himalayens
  • les British long-hair
  • les Ragdolls
  • les norvégiens et sibériens
  • Et bien d’autres encore.

Plus rarement touchés, les chat à poils courts et les chiens ne sont pas forcément épargnés par ce phénomène.

Finalement, seuls les chats et chiens sans poils ne connaissent pas cette problématique.

mainecoon vomissement boules de poils

Boules de poils chez le chat : symptômes

Vous l’aurez compris. Mieux vaut éviter d’en arriver au stade de l’occlusion intestinale.

Pour pouvoir réagir rapidement face à cette situation ou à une éventuelle récidive, il faut connaître les premiers signes. Ou autrement dit les symptômes.

L’appétit qui diminue

L’un des symptômes possibles est la diminution de l’appétit du chat.

Si vous remarquez que votre chat change ses habitudes alimentaires. Surveillez de près la situation.

En particulier s’il refuse de s’alimenter et de boire pendant une journée ou plus. Contactez votre vétérinaire.

Un chat qui refuse de boire et/ou de manger pendant plus de 48h, ce n’est pas anodin. C’est un signe à prendre très au sérieux et rapidement !

Votre chat peut aussi se mettre à l’écart. Et sembler abattu.

Ce symptôme peut s’ajouter à d’autres bien évidemment.

Un autre signe possible est le fait que votre chat soit constipé ou anorexique.

S’il ne va plus à la selle depuis 2 jours au moins, cela ne présage rien de bon.

Ou même qu’il ne se rende plus du tout dans sa litière. Là, inquiétez-vous et appelez d’urgence votre vétérinaire.

En particulier si vous observez plusieurs symptômes cités. Ou d’autres changements dans ses habitudes.

La perte de poids est aussi caractéristique dans la formation de trichobézoards.

Perdre 400 grammes pour un chat peut vous paraître insignifiant. Pourtant, sur un chat c’est considérable ! Cela équivaudrait à perdre plus de 6 kilos pour nous, humains.

Si votre félin perd du poids rapidement, c’est mauvais signe. Et cela peut aussi être le symptôme d’autres pathologies graves.

Il arrive parfois que nous ne remarquions pas d’emblée cette fameuse perte de poids chez notre animal. Pas de quoi culpabiliser. Cela reste difficile lorsqu’on le voit tous les jours.

À moins que ce soit extrême bien sûr. C’est pourquoi nous vous recommandons de peser régulièrement vos animaux. Un suivi du poids est important tout au long de leur vie 📊.

Toux et vomissements

Le symptôme le plus fréquent reste les vomissements.

En effet, si votre chat vomit des boules de poils, cela n’est pas forcément signe qu’il a réussi à toutes les expulser. Agissez vite.

La régurgitation de trichobézoards est souvent complétée de restes alimentaires.

Vous ne pourrez pas vous tromper. En général il s’agit de petits tas odorants qui ressemblent au résultat d’une diarrhée.

Autre symptôme très courant : le fait que votre chat tousse et se mette en position pour vomir, mais n’y parvienne pas.

Vous avez déjà surpris votre chat qui semblait vouloir cracher quelque chose sans y parvenir pendant de longues secondes ou minutes ?

Ne prenez pas cette action à la légère… Il peut s’agir de trichobézoards qui s’accumulent dans son système digestif.

C’est très douloureux pour votre chat car ces boules de poils sont irritantes. Notamment lorsqu’il essaie de les régurgiter…

Si vous observez que l’abdomen de votre chat est douloureux et/ou distendu, appelez immédiatement votre vétérinaire. C’est une urgence car le risque d’occlusion intestinale est très élevé !

Rappelez-vous qu’une occlusion intestinale non prise en charge à temps est mortelle pour votre animal… 😿

chat à poils longs entretien

Boules de poils : comment protéger mon chat ?

Maintenant que nous en savons davantage sur ces fameuses boules de poils et leur provenance. Et aussi sur les premiers signes caractéristiques à observer chez les chats.

Que faire pour éviter la formation de trichobézoards ? 🙀

Le brossage de mon chat

Dans un premier temps, brossez votre chat.

Qu’il ait les poils courts, mi-longs ou longs, brosser quotidiennement votre chat est indispensable. Vous évitez ainsi qu’il ingère trop de poils morts.

Nous insistons sur la régularité du brossage, notamment sur les chats à poils mi-longs ou longs. C’est indispensable pour éviter le problème des boules de poils.

Et pour eux, il est conseillé de les brosser deux à trois fois par jour.

Allez, mettez un peu la main à la patte. En plus c’est un moment super sympathique à passer aux côtés de votre chat. Une ronronthérapie, rien que pour vous ! 😻

N’oubliez pas également de le traiter contre les parasites. S’il a par exemple des puces, votre chat aura davantage tendance à se lécher.

Opter pour une alimentation enrichie en fibres

Si votre chat est régulièrement sujet à ce problème malgré vos sessions de brossage, optez pour une alimentation qui va fluidifier l’élimination des poils morts absorbés.

Pour cela, en général les vétérinaires conseillent une alimentation enrichie en fibres. Mais attention. Pas n’importe laquelle !

Il faut toujours demander conseil à un vétérinaire nutritionniste en expliquant bien la situation et les antécédents de votre animal.

👉 Notre application mobile Kibbs peut vous aider à trouver les bonnes croquettes

Parfois, il faudra passer par plusieurs marques en fonction des ingrédients et du fonctionnement de l’organisme de votre félin.

C’est comme un traitement. Certains ne fonctionnent pas chez certaines personnes. Il s’agit de trouver celui qui convient. Et de l’adapter tout au long de la vie de l’animal.

Chaque animal est unique. Il ne faut pas faire n’importe quoi. Surtout si votre chat est déjà suivi pour une pathologie ou a des fragilités.

⚠️

Attention aux arnaques de certains packaging de marques vendues en grandes surfaces ou magasins spécialisés. Les ingrédients utilisés sont souvent très différents de ceux qui composent les aliments diététiques.

Autrement, pour les chats qui ne sortent pas, l’herbe à chat est une aide précieuse. En plus, c’est facile à se procurer. 🌱

Sinon, vous pouvez aussi tenter de promener votre chat en laisse ?

Cela pourrait lui permettre de grignoter un peu d’herbe au cours des promenades. Et à la fois, c’est un bon moyen pour lui faire faire de l’exercice !

Si le problème de boules de poils ne touche votre chat uniquement ponctuellement, des compléments alimentaires existent pour fluidifier sa digestion.

Ces compléments sont souvent sous forme de pâtes ou d’aliments à croquer. Vous pouvez même en acheter sans ordonnance vétérinaire.

Quoiqu’il en soit, décrivez la situation le plus précisément possible à votre vétérinaire au moment du rendez-vous. N’hésitez pas à filmer, prendre des photos pour appuyer votre discours. ✅

Ça y est, vous savez tout sur les trichobézoards ! À vous de jouer maintenant 🐾


Rejoindre nos emails privés pour bénéficier de conseils sur votre chat ⬇️

Crédits photos : Pixels & Pixabay

Vous avez aimé ? partagez !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SCANNEZ l'alimentation de votre animal