fbpx
chat éternue
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

Comment moucher un chat ?

Les points clés de l'article 🔑

Contrairement à nous, les chats ne savent pas se moucher. Le moindre écoulement nasal ou rhume peut alors devenir un véritable calvaire pour eux. Et s’empirer avec le temps. Moucher son chat reste alors la meilleure option pour qu’il puisse respirer convenablement. Puis, surtout guérir vite ! Car un chat qui a le nez qui coule, ce n’est pas à prendre à la légère. Il faut absolument trouver la cause.

Chat enrhumé : comment puis-je l’aider ?

Pourquoi moucher un chat ?

Le nez du chat est très important. En effet, il sert bien sûr à respirer et filtrer l’air qui entre dans les poumons de nos félins. Mais il leur permet aussi de communiquer avec les autres chats. Cependant, s’il est bouché, il perd toutes ses capacités. Et votre chat ne réussit pas toujours à le nettoyer seul. Ce qui peut à terme provoquer des maladies plus graves (pneumonie). C’est pourquoi vous devez lui filer un coup de patte en apprenant à moucher votre chat.

Comment savoir si le nez de mon chat est bouché ?

Lorsque le chat a le nez bouché, il a le nez qui coule. Vous pouvez également le savoir en écoutant sa respiration. Si vous entendez un sifflement lorsqu’il respire, c’est que ses narines sont bouchées. Notamment si autour de son nez, des croûtes se sont formées. Dès que vous les observez, il faut impérativement nettoyer le nez de votre chat. Idem si vous constatez des écoulements, il faut moucher votre chat. Super idée, me direz-vous. Mais comment fait-on pour moucher un chat ?

chat éternue

Les 3 étapes pour moucher son chat

Préparer son matériel

La première étape, c’est de rassembler tout le matériel dont vous aurez besoin. Équipez-vous :

  • de pipettes de sérum physiologique (une seule suffit généralement),
  • une petite bassine avec de l’eau tiède,
  • de cotons-tiges,
  • et d’une boîte de mouchoirs.

Vous pouvez ajouter à cette liste quelques friandises ou une serviette pour envelopper votre chat. Cela peut le rassurer s’il n’est pas encore habitué aux soins. Pour la suite, nous vous recommandons de travailler avec la méthode des soins coopératifs (medical training). C’est plus agréable et rassurant pour vous deux. 🐱

Observer la couleur du mucus

Ensuite, une fois bien installés, observez la couleur du mucus. Il peut être transparent ou coloré (jaunâtre ou verdâtre). Lorsqu’il est coloré, c’est le signe de la présence d’une surinfection bactérienne. On parle d’écoulement purulent. Plus globalement, notez aussi son odeur, son aspect liquide (séreux) ou plus épais (muqueux). Et la fréquence à laquelle le nez de votre chat coule. Ce seront des éléments importants pour savoir si vous devez consulter un vétérinaire et qui peuvent aider au diagnostic.

Nettoyer le nez du chat

Il est maintenant temps de nettoyer le nez de votre chat. S’il y a des croûtes au bord des narines, trempez un mouchoir dans l’eau tiède et appliquez-le dessus pour les ramollir. Ensuite, avec un coton-tige humidifié à l’aide de sérum physiologique, frottez délicatement pour les retirer. Recommencez l’opération jusqu’à ce que cette première couche soit éliminée.

On passe ensuite à l’intérieur des narines. En fonction de la taille des narines de votre chat, vous pourrez avoir besoin de découper un peu le coton-tige. Une fois opérationnel, imbibez le coton-tige de sérum physiologique, insérez-le dans la narine de votre chat et effectuez une rotation douce de l’intérieur vers l’extérieur de la narine.

N’enfoncez surtout pas trop votre coton-tige. Le but c’est vraiment de nettoyer les premières couches de saleté pour ensuite faire couler du sérum physiologique, le laisser agir une minute et récolter les résidus sur un mouchoir. Ou avec un coton-tige en répétant l’opération expliquée précédemment. Il faut y aller par étapes. Tout dépend bien sûr de l’état du nez de votre chat.

Enfin, nettoyez le nez de votre chat dès que vous constatez que les écoulements reprennent. En règle générale, pensez à le contrôler régulièrement. Mais au fait, quand dois-je m’inquiéter si le nez de mon chat coule encore malgré les nettoyages ?

Moucher son chat : quand s’inquiéter ?

Pourquoi mon chat a le nez qui coule ?

Un chat qui a le nez qui coule, c’est tout sauf normal. On pense naturellement à un rhume. Oui, cela existe aussi chez le chat. Il y a aussi le Coryza (qui peut se manifester à travers plusieurs virus dont les plus fréquents sont l’herpesvirus et le calicivirus), maladie virale surnommée grippe du chat qui est parfois fatale à nos petits compagnons. Mais cela peut également être dû à :

  • une allergie,
  • la présence d’un corps étranger,
  • une rhinite inflammatoire,
  • une mycose,
  • un problème dentaire,
  • une tumeur ou un cancer.

Un nez qui coule peut cacher des maladies bien plus graves. C’est la raison pour laquelle vous devez observer votre chat et ses symptômes pour les décrire au mieux à votre vétérinaire. Mieux vaut le consulter et que votre chat n’ait rien de tout ce que nous avons cité dans cette liste ! 😉

Quand consulter le vétérinaire ?

Une fois que vous avez nettoyé une première fois le nez de votre chat observez bien la présence et la fréquence de nouveaux écoulements nasaux. Lorsque vous nettoyez le nez de votre petit félin, vous devez constater des améliorations dans les jours qui suivent. En particulier si vous le faites plusieurs fois par jour.

Par exemple, si la première fois, les écoulements nasaux étaient jaunâtres ou verdâtres et qu’ils ne redeviennent pas rapidement transparents, programmez une visite chez le vétérinaire. La couleur des sécrétions a-t-elle changé ? Depuis quand votre chat a le nez qui coule ? Est-ce que le fait de nettoyer son nez semble l’aider, ou est-ce que les écoulements persistent ? Si vous ne constatez aucun changement sous 48 à 72h, consultez votre vétérinaire.

Crédits photos : Pixabay

5/5 - (1 vote)

Nos meilleurs articles dans la thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.