fbpx
chat qui se prépare à attaquer
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

Syndrome du tigre chez le chat : c’est grave docteur ?

Les points clés de l'article 🔑

L’application gratuite qui analyse les croquettes de votre chien ou chat.

En tant que parent de chat, on a forcément entendu parler du fameux « syndrome du tigre ». Que nous ayons vécu la situation ou qu’il s’agisse d’une personne de notre entourage, nous avons tous douté quand le vétérinaire nous a annoncé le verdict. Notre regard passe du vétérinaire au chat. On imagine un tigre miniature à la place de notre chat. Est-ce qu’il se moque de nous ou ce syndrome existe-t-il réellement ? En tous cas, drôle de nom ! Puis, on se ressaisit, préoccupé·e. Et si c’était grave ? Comment faire pour arrêter ces attaques violentes et intempestives de mon petit félin ? Découvrons ensemble ce qu’il se cache derrière le syndrome du tigre chez le chat. ⬇️

chat qui crache et menace d'attaquer

Qu’est-ce que le syndrome du tigre chez le chat ?

C’est un terme qui peut faire peur. Surtout lorsque l’on vient juste d’expliquer à un professionnel ou à un proche ce qu’il se passe en ce moment avec notre chat. Il faut dire qu’il nous mène la vie dure.

« Non, non, il n’a rien cassé dans la maison. Rien abimé non plus. Mais il m’attaque fréquemment sans raison ! Il a des yeux de fou furieux, c’est le mot je vous assure. Ensuite, il attrape mon bras ou ma jambe et ne lâche pas prise ! Il me mord et griffe violemment jusqu’à ce que j’arrive à m’en défaire… J’ai des bleus et des traces de griffures/morsures partout. Puis, j’en viens à avoir peur de mon chat. Je ne lui fais plus confiance. Il surgit à tout moment de la journée ou de la nuit. J’ai tout essayé, je ne sais plus quoi faire. » Un classique !

Le terme syndrome du tigre est utilisé de manière humoristique pour désigner des troubles du comportement chez le chat. Ceux-ci sont généralement étroitement liés avec le passé du félin. Et à un manque d’apprentissage des codes humains. Le plus souvent, les parents de chats rapportent le cas des attaques intempestives et violentes. Ou ils utilisent le terme d’agressivité. Alors finalement, le syndrome du tigre : mythe ou réalité ? 🧐

Syndrome du tigre chez le chat : alors, mythe ou réalité ?

Si vous n’avez pas déjà saisi, le « syndrome du tigre » n’existe pas. Ce n’est pas une pathologie. Les professionnels de santé animale l’emploient uniquement pour mettre des mots sur certains troubles comportementaux du chat. En effet, c’est plus simple à comprendre et mémoriser pour les parents concernés. Mais en aucun cas il ne s’agit d’une maladie, d’une tare ou de tout autre motif d’abandon ou d’euthanasie !

Le chat qui attaque ses humains ou semble très agressif à leurs yeux ne le fait pas sciemment. En tous cas, pas dans le but d’être méchant, ni de vous blesser. Le plus souvent, il veut simplement jouer… Vous êtes sa proie, et lui, vous chasse. Autrement dit, comme un tigre à l’état sauvage. À fond les griffes (et les dents) ! 🐯
Voyez le positif, s’il vous prend pour sa proie, c’est qu’il vous trouve attirant·e. Les (fausses) proies sont souvent les jouets favoris des félins.

Pourquoi utiliser ces termes ?

On parle de « syndrome du tigre » avant tout pour ironiser l’agressivité décrite par les parents d’animaux. Mais aussi pour qu’un maximum de personnes puissent facilement comprendre de quoi il s’agit. Cette expression à prendre au second degré désigne le plus souvent les attaques violentes des chats envers leurs parents humains. Donc ces trois mots sont simples et chargés de sens. Votre chat se prend pour un tigre en vous attaquant de la sorte. Tout de suite, cela dédramatise la situation.

La dérision de l’expression « syndrome du tigre » permet aussi de déduire qu’il n’y a rien de grave. Le mot syndrome donne un effet très sérieux qui est complètement allégé et contrasté par la seconde partie de l’expression. Expliquer une blague n’est jamais facile. Pardonnez-nous. Mais en tous cas, nous souhaitons simplement que vous ne tombiez pas dans le panneau ! Lorsque l’on s’inquiète on peut être parfois un peu naïf. Notre esprit est déjà en train de cogiter pour trouver une solution. Ce qui ne signifie pas que nous sommes stupide, mais simplement préoccupé·e. 🐱

chat attaque

Syndrome du tigre chez le chat : pourquoi mon chat est-il agressif ?

Mais la vraie question, syndrome du tigre chez le chat, ou appelez cela comme vous voulez, c’est de comprendre pourquoi le chat a ces élans d’agressivité soudains. Oui, ce qui compte c’est d’éviter les blessures qu’il vous inflige lors de ses attaques. À en voir vos mains, il faut agir dès maintenant ! Et pour agir à bon escient, il faut comprendre la cause de ce comportement.

Syndrome du tigre : l’histoire du chat

L’histoire ou du passé de votre chat peut expliquer beaucoup de choses. En effet, les chats qui ont été abandonnés ou qui ont connu la rue n’ont pas eu une vie facile. Les dangers de cette vie poussent parfois ces chats à être plus méfiants. Mais aussi à avoir certaines peurs. Dès lors, la réaction logique pour le chat, c’est l’attaque. Fort heureusement ce n’est pas toujours le cas.

Cependant, une vie de solitude, de maltraitance, ou tout simplement à la rue, laisse des traces. C’est indéniable.
Il convient donc de le prendre en compte. Si votre chat vous attaque, c’est peut-être qu’il a peur d’un objet ou d’un geste en particulier. Observez-le. De plus, le contexte joue pour beaucoup. Même le détail le plus insignifiant pour vous peut terroriser votre petit félin.

Syndrome du tigre : l’absence de sevrage

Mais le plus souvent, c’est une question de sevrage. Les chats jugés agressifs n’ont généralement pas été au bout du sevrage alimentaire. Autrement dit, ils ont été séparés de leur maman chat trop tôt. Il est vrai que c’est un problème assez récurrent. D’où la popularité du terme « syndrome du tigre » finalement. Le sevrage alimentaire prend fin aux alentours des 2 ou 3 mois du chaton.

Cependant, il peut arriver que la maman décède. Ce n’est pas pour autant que les chatons biberonnés sont moins équilibrés que ceux qui ont connu leur maman chat. Bien au contraire ! Mais derrière tout cela, c’est une affaire d’humains. Chaque année, le nombre de portées sauvages croît en France. La surpopulation féline, ça en revanche, ce n’est pas un mythe… Le manque de stérilisation, d’identification, la divagation,… Voilà pourquoi nous disons que c’est une affaire d’humains. Car ce sont leurs responsabilités en tant que parents.

Et puis il y a ceux qui pensent qu’un sevrage est uniquement alimentaire. Oui, car en majeure partie, les chats « agressifs » ne sont pas les chatons qui ont été sauvés par de belles âmes humaines. Il s’agit en réalité des chatons donnés ou vendus entre particuliers. En toute illégalité somme toute. C’est la différence entre des particuliers et des professionnels compétents finalement. Ils ne prennent pas en compte le sevrage affectif.

Le sevrage affectif est essentiel pour le chat. Il se termine aux alentours des 4 mois du chaton. Depuis sa naissance jusqu’à ses 4 mois, le chaton va recevoir une base éducative indispensable de la part de sa maman chat. Elle va lui apprendre, ainsi qu’à ses frères et sœurs, les limites, les autocontrôles, les bonnes manières entre chats :

  • la propreté,
  • la gestion des émotions,
  • l’intensité des morsures / griffures,
  • ce qui est du jeu et ce qui n’en est pas,…

Bref, sa maman chat va lui transmettre l’essentiel des codes à respecter pour être un chat de bonne famille. Ce sera ensuite à ses parents humains de poursuivre ces apprentissages, avec en prime, celui des codes humains. Le chat devient alors bilingue chat/humain. Il sait maintenant communiquer avec ces deux espèces. Ensuite, il va vous apprendre à le comprendre. Pour que vous aussi, vous soyez bilingue. C’est un échange de bons procédés pour vivre en harmonie. 😉

Sauf que la plupart de ces chatons sont cédés à leurs parents humains très tôt. Pour tout vous dire, on voit souvent des chatons de deux mois ou deux mois et demi confiés. Certes, il y a des cas spécifiques comme nous l’avons vu. Cependant, j’insiste sur le fait que ce ne soit pas une majorité. Les humains veulent avoir leur chaton le plus tôt possible. Ou les donneurs veulent s’en débarrasser rapidement. Dans tous les cas, c’est le chat qui est perdant. Et vous ne faites que de le découvrir avec ces attaques intempestives.

Mon chat m’attaque : que faire ?

Rassurez-vous, dans la vie, rien n’est figé. Si votre chat vous attaque violemment, ce n’est pas irrémédiable.
À condition de bien gérer la situation. Rester dans son coin en attendant que cela passe n’est pas une solution. Ni pour vous, ni pour votre chat. En effet, il risque de ne pas comprendre et de continuer…
Mais alors comment faire pour stopper ces attaques ?

chat qui attaque son jouet dans un tunnel

Rediriger les attaques de mon chat

Pour arrêter de subir les attaques de votre chat, il va falloir les rediriger. Effectivement, il faut que votre chat comprenne que vous êtes flatté·e d’être son jouet favori. Mais que vous n’en êtes pas un du tout. Pour ce faire, vous devez rediriger ses attaques sur ses jouets. Nous sommes certains qu’il en a un peu partout dans la maison. Peluches, balles, plumeaux, griffoirs, arbre à chat, tout est bon à prendre ! Vous allez rapidement comprendre pourquoi.

Le fait de rediriger les attaques sur les jouets de votre chat va lui permettre de comprendre qu’il vaut mieux qu’il se défoule sur eux plutôt que sur vous. C’est pourquoi, vous devrez travailler en famille dans ce sens. Si vous êtes la seule personne qu’il attaque, vous serez alors la ou le principal concerné·e. Mais vous aurez besoin de soutien.
Dans ce cas, répartissez les jouets de votre petit félin un peu dans chaque pièce de la maison. De cette manière, peu importe où et quand il tentera la prochaine attaque, vous serez prêt·e.

Dès qu’il vous attaque, reportez directement son attention sur un jouet à proximité. Félicitez-le chaleureusement au fur et à mesure de ses progrès. À chaque attaque, redirigez et complimentez. Cela va l’encourager à poursuivre vers le comportement souhaité. Ne soyez pas avares de compliments. N’hésitez pas non plus à lui montrer l’arbre à chat et mimer l’action de faire ses griffes par exemple. Même si vous avez le sentiment d’être un·e parfait·e idiot·e. Peu importe. L’essentiel, c’est que la communication entre votre chat et vous soit limpide. N’oubliez pas que cela peut vous éviter des blessures à l’avenir !

Apprendre à mon chat à jouer avec les humains

Pour apprendre à votre chat à jouer avec vous sans vous confondre avec sa proie, il va falloir du temps. Impossible de vraiment quantifier ce délai car cela dépend avant tout de vous. Et de votre chat également. Quoi qu’il en soit, ne relâchez pas vos efforts. Redirigez 100% des attaques de votre chat vers ses jouets. Cela peut prendre plusieurs mois avant que le félin comprenne votre message. Notamment s’il est brouillé par d’autres membres de la famille. Ou vous, par inadvertance.

En effet, si votre chat a une fâcheuse tendance à vous attaquer vous ou un autre membre de la famille, vous devrez tous être accordés. Autrement dit, personne ne doit jouer avec le chat avec ses mains. C’est tentant parfois.
Mais c’est de l’auto-sabotage. Car d’un côté vous essayez de lui faire comprendre que vous n’êtes pas un jouet sur lequel il peut passer ses nerfs. Et d’un autre côté, de temps à autre, vous lui offrez vos mains à attaquer. Comment voulez-vous qu’il comprenne votre message ? C’est pour cette raison qu’il faut que vous soyez clair avec toute la famille et vos invités : pas de jeux avec les mains ! Sinon ce sont des semaines voire des mois de progrès gâchés en quelques secondes.

Si votre chat vous attaque plutôt par peur, il faut comprendre ce qui l’effraie. Vous pourrez ainsi progressivement le désensibiliser. En tout cas, lui montrer que ce geste ou cet objet est gentil, et qu’il ne lui veut pas de mal. Là encore, il faudra du temps. Et surtout ne pas se précipiter. Tout en sachant que certaines peurs restent à vie. Il faut alors vivre avec. N’hésitez pas à demander l’aide d’un·e comportementaliste félin si vous ne parvenez pas à trouver la cause des attaques. Au moins, cette personne va vous remettre sur le bon chemin tous les deux.

Ne baissez pas les bras. Gardez en tête les cinq facteurs clefs de succès :

  • la régularité,
  • la cohérence,
  • patience,
  • la persévérance
  • et l’amour. 😻

Si vous les appliquez, vous retrouverez une relation harmonieuse avec votre chat. Ce travail est à mener en famille pour que votre petit tigre domestique ne s’attaque plus à vous. Créez la nouvelle habitude de jouer avec votre chat uniquement par l’intermédiaire de l’un de ses jouets (cannes à pêche, plumeaux, lancer de balles, …). Vous allez y arriver. Si nous l’avons fait, vous le pouvez aussi ! ❤️

Crédits photos : Pixabay

Les interviews indépendantes et claires des grands acteurs du Petfood

14 questions que l'on (se) pose sur la santé de son chat

Livre papier & Kindle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scannez les croquettes de votre animal... Et découvrez leur note !

SCANNEZ l'alimentation de votre animal