fbpx
chien qui joue énergiquement
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

Hyperactivité chez le chien : bullshit ou réalité ?

Les points clés de l'article 🔑

L’application gratuite qui analyse les croquettes de votre chien ou chat.

On entend de plus en plus parler d’hyperactivité chez le chien. Pour autant, comment différencier un chien très actif d’un chien hyperactif ? Est-ce que l’hyperactivité existe réellement chez le chien ? Il est vrai qu’il y a de quoi se poser la question. Et, dans la mesure où cela existe, comment être sûr à 100% que mon chien est hyperactif ? En effet, il ne faut pas confondre les besoins en termes d’activité physique de votre animal et le syndrome Hs/Ha. Le … quoi ? Dispersons ensemble les mystères de cette abréviation technique. 🧐

Qu’est-ce que le syndrome Hs/Ha qui touche les chiens ?

Le syndrome Hs/Ha associe l’hypersensibilité (Hs) à l’hyperactivité (Ha). C’est un trouble du développement du chien qui se manifeste par une difficulté voire une incapacité à gérer ses émotions et/ou ses pulsions. Et à fixer et conserver son attention sur un élément en particulier. Le chien n’arrive pas à trier et traiter les informations provenant de son environnement. Il n’a pas de limites. Un chien atteint du syndrome Hs/Ha ne maîtrise pas non plus les codes de base envers les humains ou les autres animaux. Il est alors souvent considéré par ses humains comme étant « désobéissant », « ingérable », « agressif » ou encore « destructeur ».

L’hypersensibilité chez le chien

Un chien hypersensible, c’est un chien qui rencontre des difficultés à gérer ses émotions. Et aussi ses pulsions. Il n’arrive pas à s’imposer des limites. Autrement dit à se contrôler. Pour lui, une situation qui sera un débordement voire intenable pour vous, sera tout à fait normale. Notre premier réflexe, en fonction de la situation, va être de paniquer. Et parfois, lorsque l’on panique, on se met à crier ou à gronder le chien.

Sauf que votre chien ne va pas comprendre. Cela va l’amener à ressentir d’autres émotions (peur, stress, angoisse). Il va alors adopter un comportement de réponse face à un danger. À cette occasion, tous ses sens vont être chamboulés. C’est ce que l’on appelle l’hypervigilance.

Dès lors, l’hypersensibilité conduit votre chien à l’hyperactivité. Le tout, l’amène à adopter un comportement d’hypervigilance. Ce qui peut devenir très dangereux pour vous, mais aussi pour l’animal. Une morsure est vite arrivée lorsque la situation dégénère. En tant qu’humain, il n’est pas toujours facile de rester calme. Et surtout de le ressentir. N’oublions pas que les animaux sont de véritables éponges émotionnelles. 🐕

L’hyperactivité

Effectivement, l’hypersensibilité et l’hyperactivité sont étroitement liées. Un chien hyperactif l’est avant tout car il est hypersensible. C’est alors difficilement dissociable. D’où le nom de cette pathologie (syndrome Hs/Ha). Un chien hyperactif par définition ne parviendra pas à se calmer par lui-même. Ni à beaucoup dormir d’ailleurs. Notamment s’il y a de l’activité autour de lui. Ou s’il entend du bruit. Car n’importe quel stimulus produit chez lui des réactions disproportionnées et excessives. Par exemple, le vent qui fait bouger les feuilles d’un buisson près de lui peut l’amener à aboyer pendant de longues minutes. Cela peut rapidement devenir gênant pour lui, pour vous, pour votre voisinage,… Bref, ce n’est agréable pour personne.

De plus, chaque écart que vous réalisez ne fait qu’accentuer ce comportement. Si vous lui lancez la balle par exemple. Cela paraît anodin. Pourtant, si vous l’incitez à aller la chercher ou à mordiller un autre jouet, la situation peut rapidement se dégrader. Et terminer sur une morsure. Le chien hyperactif ne sait pas s’arrêter. Il n’a aucune limite.

L’hyperactivité chez le chien est très complexe à gérer au quotidien. Il faut toujours être sur ses gardes quant à ses actions ou à celles des personnes invitées chez vous, au cours des balades,… De même, il faut veiller à rester calme en toutes circonstances pour éviter d’empirer certaines situations. Ce n’est pas un mode de vie durable. Le syndrome Hs/Ha doit être pris en charge le plus tôt possible. Mais comment être sûr qu’il s’agit bel et bien de cela ? ⛑

hyperactivité chez le chien

Mon chien est-il hyperactif ?

Le syndrome Hs/Ha est trop souvent diagnostiqué à tort. De nombreux parents sous-estiment le besoin de dépense physique de leurs animaux. Ce n’est pas la taille qui permet de jauger ces besoins. Ni obligatoirement l’âge. Aucun chien n’est fait pour rester seul toute la journée 5 jours par semaine. Ni pour être promené 20 min par jour dans le parc à 200 mètres. Et encore moins pour rester à vie attaché à une niche ou cloîtré dans un jardin. Aussi grand soit-il.

Certains chiens, certaines races ou lignées de chiens ont des besoins physiques très importants. C’est le cas notamment des lignées de travail (berger allemand, malinois,…), de compétition et des chiens « de chasse » (braque de Weimar, épagneul breton, …). Ou même n’importe quel chiot ou jeune chien est curieux, a envie de jouer ou de découvrir de nouveaux environnements et amis.

C’est pourquoi avant de s’engager à adopter un animal, il faut bien réfléchir. Et pas seulement se cantonner au fait qu’il soit mignon car il est chiot… Les animaux ne sont pas des jouets. Ils ont des besoins fondamentaux auxquels il faut s’attacher à répondre tout au long de leur vie. ❤️
Chaque chien est différent. Mais comment différencier un chien très actif d’un chien hyperactif ?

Quels sont les symptômes de l’hyperactivité chez le chien ?

Un chien hyperactif se repère facilement à l’aide de quelques indices 🔎 :

  • il dort peu car même la nuit il veut jouer
  • un chien hyperactif est très rarement calme, il réagit à tout et n’importe quoi (papillon, feuille qui vole, voitures,…)
  • il n’a pas appris les auto-contrôles
  • le chien dévore ses repas à peine servis en quelques secondes
  • il ne comprend pas les signaux d’arrêt

En effet, chez un chien qui se repose très peu et n’est qu’à de très rares occasions calme malgré ses 2 heures de promenade journalière et ses séances de jeux interminables, on peut soupçonner l’hyperactivité. Surtout s’il réagit exagérément à tout et n’importe quoi dans son environnement habituel. Et qu’il est ingérable dans les nouveaux environnements que vous tentez de lui faire découvrir. En prime, s’il engloutit toujours ses repas plus vite que l’éclair, c’est un indice supplémentaire.

Le chien hyperactif, c’est aussi un animal qui a dû mal à communiquer avec ses congénères. C’est-à-dire les autres chiens. Il ne maîtrise pas les codes ni les auto-contrôles. Ce qui signifie qu’il va jouer plus brutalement sans limite et sans fin malgré les signaux d’arrêt que vous, ou ses congénères, lui laisserez. Souvent pris à tort pour de l’agressivité, au final c’est surtout de l’incompréhension qui provient d’un manque des apprentissages basiques. 📚

Parfois, la destruction est un symptôme supplémentaire. Mais attention, cela ne doit pas être le seul critère pour soupçonner le syndrome Hs/Ha. Un chien qui détruit tout et tente de manger tout ce qu’il a à portée de dents peut être atteint d’une tout autre pathologie. Ou en tous cas, cela peut être causé par une source totalement différente. C’est pourquoi ce symptôme isolé n’est pas nécessairement associé à l’hyperactivité. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire et un comportementaliste canin pour trouver la cause de ce trouble chez votre chien. Car ce n’est pas anodin. 🩺

Mais au fait, pourquoi un chien devient-il hyperactif ? Quelles peuvent être les sources du syndrome Hs/Ha ?

Pourquoi mon chien est-il hyperactif ?

Pour le moment, la science nous offre très peu de recul sur l’hyperactivité canine. Cependant, d’après ce que l’on sait de la version humaine (TDAH : Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), une source génétique est suspectée. Effectivement, les chiots issus de lignées de chiens de compétition ou de travail sont plus susceptibles de développer ce syndrome. Car c’est un trait de caractère que l’on peut avoir sélectionné volontairement. Utilisée à bon escient en étant canalisée, cette énergie est précieuse dans le cadre de rôles précis !🔋

L’hyperactivité proviendrait surtout de l’étape de pré-socialisation ou de la socialisation du chiot. En effet, les premiers mois de vie d’un chiot vont déterminer une grande partie de sa vie future. Si sa portée est trop conséquente, sa mère sera sûrement dépassée par les demandes de ses petits. Si elle est trop jeune et ne sait pas trop comment éduquer ses chiots, même résultat : ses bébés ne recevront pas une base éducative suffisante. Surtout lors de leur quatrième semaine de vie. C’est à ce moment précis qu’ils découvrent le jeu et testent les limites.

Il est très important que leur mère leur apprenne les auto-contrôles. C’est-à-dire le fait de savoir gérer sa frustration ou de contrôler sa force par exemple. Cet apprentissage se poursuit des mois durant. Dès lors, les chiots qui sont séparés avant leurs 4 mois de leur mère n’auront pas la chance de terminer cette première étape. Ils auront alors davantage la possibilité de développer des troubles du comportement. Et le syndrome Hs/Ha.

Une autre source d’hyperactivité pourrait venir de l’environnement dans lequel le chiot naît. L’élevage, c’est un métier. Les chiens sont des êtres sociables. Leur socialisation débute dès leur plus jeune âge. Pour devenir des adultes à l’aise dans leurs pattes, ils ont besoin d’être stimulés. D’apprendre les codes de communication intra et inter-espèces. Plus le chiot sera familiarisé avec certains bruits ou actions avec l’aide de chiens adultes équilibrés, mieux il saura traiter les informations dans son futur environnement. Louper ces premières étapes entraîne un déficit de développement de certaines zones du cerveau du chien (cortex préfrontal). C’est d’ailleurs ce qui pourrait favoriser l’apparition de l’hyperactivité. 🧠

Enfin, le comportement de ses parents humains joue pour beaucoup. Eh bien oui. Parce que c’est vous qui prenez le relais de la maman chien. Donc si votre chien a manqué quelques étapes de développement petit, mieux vaut le savoir pour rectifier le tir autant que possible. Sauf que c’est rarement aussi simple. Parfois, lorsque l’on adopte un chiot, nous ne savons pas tout ce qui s’est passé auparavant à l’élevage. Comme partout, il y a les bons éleveurs et les moins bons…

Il n’empêche que si vous laissez votre chiot partir dans une mauvaise direction en étant pas toujours fidèle à vos attentes éducatives, cela ne fera que renforcer ce comportement. Bien souvent, c’est là que commence l’incompréhension chien-humain. Et inversement. Le temps passe et il vous devient difficile de rester calme face aux comportements hyperactifs de votre chien. Le chien grandit et la situation monte crescendo. Le danger aussi. Et puis un jour, une morsure. Ou pire une attaque… Les chiens hyperactifs sont souvent abandonnés. Les parents ont l’impression d’avoir tout tenté avec eux. Il est vrai qu’en fonction du stade d’avancement du syndrome Hs/Ha, c’est épuisant. Personne ne peut juger.

C’est la raison pour laquelle il est important de réagir aux premiers signes. N’attendez pas. La communication et l’avis d’un professionnel sont la solution pour retrouver un équilibre sain. 🩺

chien malinois qui joue avec son ballon dans l'eau

Que faire pour apaiser un chien hyperactif ?

Un chien diagnostiqué hyperactif ne deviendra pas calme ni placide du jour au lendemain. Peu importe le traitement, il n’y a pas de miracles. Votre chien restera très actif. Pour autant, il faut amorcer un travail de reprise éducative en parallèle d’une diversification des activités pour canaliser son énergie.

En premier lieu, une consultation vétérinaire comportementale est nécessaire. Il faut être sûr du diagnostic. N’hésitez pas à recueillir les avis de plusieurs professionnels de santé. Vous ne trouverez pas ici des conseils en lien avec des traitements médicamenteux. Rien ne sert d’endormir le trouble chimiquement, il faut trouver une solution durable pour le chien et sa famille.

Répondre à ses besoins

Chien hyperactif ou non, vous vous devez de répondre à ses besoins. Chaque chien est unique. En termes de nutrition ou d’activité physique et intellectuelle, il en va de même. Si votre chien est très actif, vous devez trouver des solutions gagnant-gagnant. À vous d’être imaginatif ! Il existe beaucoup de jeux d’occupation qui peuvent potentiellement plaire à votre chien. C’est assez pratique lorsque vous devez vous absenter. 🐾

C’est aussi l’occasion de découvrir plein de disciplines telles que le canicross, le canivtt ou la canirando ! Vous pourrez découvrir un maximum d’endroits en duo en courant, à vélo ou en marchant. Fini les dimanches à trainer devant la télé, allez respirer le grand air avec votre chien ! 🍃

En parallèle, il faudra retravailler l’éducation de votre chien s’il est hyperactif. Sans cela, toute activité prendra une tournure complexe. Ce qui est très décourageant pour vous deux…

Séances avec un comportementaliste canin

Pour canaliser l’énergie d’un chien hyperactif, il faut repartir sur des bases éducatives saines. C’est du temps, de l’investissement personnel. Il y aura des jours avec et des jours sans. Quoi qu’il en soit, la stabilité et la persévérance sont source de progression. Ne lâchez rien ! À condition bien sûr, d’employer des méthodes adaptées. L’aide extérieure d’un comportementaliste canin est indispensable dans ce type de démarche.

Même vous, en tant que parent, vous aurez besoin de temps en temps de vous recentrer sur vos objectifs. Et même d’apprendre de nouvelles techniques et astuces pour rééquilibrer votre relation avec votre chien. C’est un travail de tous les jours. Un chien hyperactif restera toujours par définition très actif. Même une fois qu’il sera en mesure de contrôler et canaliser son énergie débordante.

Il est vrai que l’hyperactivité a souvent une consonance négative. Et si en réalité, c’était un réel atout ? Un chien très actif, c’est une opportunité d’apprentissage et de partage immense. Ces chiens ont davantage d’énergie une fois qu’ils savent se concentrer et sont souvent les meilleurs dans les épreuves de dressage en compétition. Même si ce n’est pas votre objectif, c’est toujours agréable de développer le lien qui vous unit. Travailler l’obéissance et apprendre des tours à votre chien, ce n’est pas pour amuser la galerie. Au contraire, c’est avant tout pour assurer sa sécurité en toutes circonstances (rappel, pas bouger, tu laisses, …). Être plus actif est tout aussi bénéfique pour vous. Votre santé vous dira merci ! Alors, finalement, c’est pas trop génial d’avoir un chien très actif ? 🎉

Transformez l’hyperactivité de votre chien en force ! ❤️

Crédits photos : Pixabay & Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scannez les croquettes de votre animal... Et découvrez leur note !

SCANNEZ l'alimentation de votre animal