Chien triste saint béart refuge
David Quammen

David Quammen

Le refuge de l’association Les Oubliés de Saint-Béart alerte sur la maltraitance animale

Les points clés de l'article 🔑

Face à l’indifférence, les Oubliés de Saint-Béart luttent pour ceux sans voix. Découvrez leur bataille contre la maltraitance animale et comment chaque geste compte.

La tragique réalité des chiens de chasse abandonnés à Saint-Béart

Au refuge de l’association les Oubliés de Saint-Béart, la triste vérité des chiens de chasse abandonnés s’expose. Récemment, 17 chiens, précisément des griffons, ont été secourus. Ces animaux, issus d’un même propriétaire, reflètent la cruauté d’une négligence qui atteint un niveau alarmant. Les bénévoles qui les ont accueillis ont été confrontés à des êtres vivants réduits à la misère, luttant pour leur survie.

Les deux chiens n’avaient que la peau sur les os, illustrant parfaitement l’étendue de leur souffrance. Malgré leur passé douloureux, ils tentent maintenant de retrouver des forces sous l’attention bienveillante du refuge qui les a pris sous son aile.

Chien triste refuge saint béart

Le tableau de l’horreur : des chiens laissés pour compte dans des conditions inhumaines

Michèle Fléta, la directrice de l’association, décrit des conditions de vie indescriptibles : « Ces chiens survivaient blottis l’un contre l’autre », depuis au moins trois mois, dans un enclos immonde, sans abri, et pratiquement sans eau ni nourriture. Apeurés, certains souffraient également d’otites purulentes chroniques, signe que leur souffrance avait été longue et négligée.

L’image qu’offrait leur refuge, avant leur sauvetage, pouvait susciter une profonde empathie et une vive indignation parmi les amoureux des animaux et révéler la tragicité de leur abandon.

L’importance capitale de la vigilance et du signalement en cas de maltraitance animale

La directrice de l’association rappelle une responsabilité collective : « Il faut parfois savoir signaler la détresse » et les mauvais traitements des animaux afin qu’ils soient pris en charge. Chaque témoin des mauvais traitements infligés aux animaux a le pouvoir d’agir, le devoir moral d’alerter les autorités, aidant ainsi à mettre fin à des situations d’injustice et de souffrance inadmissible.

Lire aussi :  Pourquoi mon chien refuse de manger ?

Les gestes qui sauvent sont simples : un signal confidentiel et anonyme à la gendarmerie ou un appel au refuge comme celui de Saint-Béart peuvent sauver des vies et contribuer à la protection animale.

Comment aider les Oubliés de Saint-Béart : dons et solidarité pour une cause animale essentielle

La générosité de chacun est le pilier sur lequel s’appuie l’association les Oubliés de Saint-Béart. Les dons, indispensables pour la survie et le soin des animaux recueillis, sont d’autant plus significatifs que l’association est reconnue d’intérêt général. Leur versement permet non seulement d’aider concrètement les chiens malheureux mais offre également un avantage fiscal, étant déductibles des impôts à hauteur de 66 %.

Les contributions peuvent être adressées à : Les Oubliés de Saint-Béart, 10 Boulevard Pierre-Delbrel, 82200 Moissac ou directement via le site internet lesoubliesdesaintbeart.com. Michèle Fléta transmet ce message à tous les potentiels bienfaiteurs : « Nous avons encore et toujours besoin de votre générosité ».

Vous avez aimé ?

Nos meilleurs articles dans la thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter experts

Notre newsletter vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.