attachment-filenameall-images-98ad0b30-851f-418d-8b9a-de1ee37b2969-1.jpg
Clémence de Kibbs.fr

Clémence de Kibbs.fr

Plusieurs organisations non gouvernementales lancent une pétition pour maintenir le statut de protection du loup dans l’Union européenne.

Les points clés de l'article 🔑

TL;DR : too long; didn’t read

  • Plusieurs ONG lancent une pétition pour maintenir le statut de protection du loup dans l’UE.
  • La présidente de la Commission européenne a ouvert la voie à une révision du statut de protection.
  • La situation actuelle des loups est préoccupante, avec des populations vulnérables ou quasi menacées.
  • La Commission européenne propose de passer à un statut de protection plus souple.
  • Les associations demandent des solutions de cohabitation et rejettent la proposition de la Commission.

Pourquoi plusieurs ONG lancent-elles une pétition pour maintenir le statut de protection du loup dans l’UE ?

Les ONG estiment que l’abaissement du statut de protection du loup dans l’UE mettrait en péril la survie d’une espèce déjà vulnérable sans résoudre les difficultés des éleveurs.

Onze ONG de protection de l’environnement ont lancé mardi une campagne et une pétition contre l’abaissement du statut de protection du loup dans l’UE.

Les associations impliquées sont : WWF, FNE, LPO, UICN, ASPAS, Humanité & Biodiversité, SNPN, SFEPM, Ferus, OPIE et SHF.

Qu’a déclaré la présidente de la Commission européenne concernant le statut de protection du loup ?

En septembre 2023, Ursula von der Leyen avait mis en garde contre le « réel danger » des meutes de loups dans l’Union européenne.

Elle avait ouvert la voie à une révision du statut de protection pour cet animal.

Quelle est la situation actuelle des populations de loups dans l’UE ?

Selon l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), six des neuf populations de loups présentes dans l’UE sont vulnérables ou quasi menacées.

Lire aussi :  Des buffles vont rejoindre une réserve naturelle en Gironde le 11 avril.

En vertu de la directive européenne « Habitats » de 1992, la plupart des populations de loups en Europe bénéficient d’une « protection stricte« .

Quelles sont les propositions de la Commission européenne concernant le statut de protection du loup ?

La Commission propose de passer au statut de simple protection, plus souple et permettant d’éliminer plus facilement les loups considérés comme étant en trop grand nombre dans certaines régions.

Cette proposition, réclamée par des éleveurs dans plusieurs pays, doit encore être approuvée par les États membres de l’UE.

Quelles sont les demandes des associations pour la cohabitation entre loups et éleveurs ?

Les associations demandent à la France de rejeter formellement la proposition de la Commission et de favoriser l’application des solutions déjà existantes de cohabitation entre loups et éleveurs.

Elles citent la protection des troupeaux avec chiens de protection, bergers et clôtures efficaces, ainsi que des tirs seulement en « ultime recours » si l’effarouchement a échoué.

Le Plan loup pour 2024-2029 publié en février prévoit d’augmenter les indemnisations pour les éleveurs, avec en parallèle une simplification des conditions de tirs.

Vous avez aimé ?

Nos meilleurs articles dans la thématique

Newsletter experts

Notre newsletter vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.