Les mordillements chez le chiot
Picture of David Quammen

David Quammen

Les mordillements chez le chiot

Les points clés de l'article 🔑

Face aux petites dents acérées de votre chiot, découvrez comment transformer ses mordillements en étapes clés de son éducation grâce à des techniques adaptées.

Comprendre les mordillements chez le chiot

La phase de mordillements chez un chiot n’est pas un simple jeu, c’est une forme d’exploration orale, une façon de découvrir son environnement à l’instar des bébés humains. Mâchouiller et tester les objets avec leur bouche fait autant partie de leur développement sensoriel que de leur intégration à de nouvelles normes sociales.

Il est fondamental de reconnaître que, durant cette période, le chiot développe son autocontrôle et apprend les limites de son comportement. Ces premières interactions vont poser les bases de son éducation et de sa capacité à naviguer dans ses relations futures avec les humains et d’autres animaux.

Les interactions entre chiots au sein de la portée et avec leur mère sont également cruciales. C’est ici que commence l’apprentissage sur la modération de la force de la morsure, un processus connu sous le nom d’inhibition de la morsure.

Chaque mordillement est une opportunité pour le propriétaire de renforcer des comportements positifs. En effet, un chiot qui apprend que mordiller signifie la fin d’une interaction agréable, comme un jeu ou un câlin, intégrera cette conséquence à son comportement futur.

Techniques éducatives pour canaliser et rediriger les comportements de mordillement chez le chiot

Quand il s’agit d’éduquer un chiot à contrôler ses mordillements, l’approche doit être méticuleuse et positive. Tout commence par la cohérence et la patience. Dire fermement « non » lorsqu’il mâchouille des objets non autorisés et immédiatement lui proposer un substitut convenable, comme un jouet à mordiller, est une stratégie éprouvée.

Lire aussi :  Au nord de Toulouse : une ferme abritant 189 animaux soupçonnée de maltraitance

Si un chiot vous mordille les mains, réagissez sans agressivité : stoppez le jeu ou le contact et ignorez le chiot quelques instants. Comprenant que ses mordillements ont pour effet de perdre votre attention, le chiot apprendra progressivement à modérer son comportement.

Évaluer l’efficacité de votre méthode est essentiel. Une diminution des mordillements indique une bonne stratégie ; à l’inverse, si les mordillements persistent ou augmentent, il est temps de changer d’approche. Peut-être quelque chose dans votre réaction les stimule davantage ?

Il ne faut pas oublier que les chiots ont également besoin de mordiller pour soulager leurs gencives lors de la poussée dentaire. Pour satisfaire ce besoin naturel, offrez des jouets adaptés qui leur fourniront le confort nécessaire durant cette période délicate.

Vous avez aimé ?

Nos meilleurs articles dans la thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter experts

Notre newsletter vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.