Abattage chevaux sauvages hélicoptère Australie
Picture of David Quammen

David Quammen

L’Australie autorise l’abattage de chevaux sauvages par hélicoptère

Les points clés de l'article 🔑

Face à une population croissante de chevaux sauvages, l’Australie prend des mesures drastiques pour contrôler leur nombre.

L’Australie est une terre riche en biodiversité, abritant de nombreux animaux sauvages dans ses milliers d’hectares non occupés par l’homme. Parmi ces animaux se trouvent les chevaux sauvages, appelés brumbies, qui regroupent toutes les variétés de chevaux non domestiques vivant sur l’île. Ils vivent principalement dans le parc national Kosciuszko, en Nouvelle-Galles du Sud. Cependant, leur population augmente d’année en année et devient problématique, comme le rapporte le Sydney Morning Herald. Le gouvernement australien a donc autorisé l’abattage d’un certain nombre de ces équidés pour tenter de réguler leur population.

Une menace pour l’écosystème

La présence de ces chevaux sauvages en Australie remonte à quelques centaines d’années, lorsqu’ils ont été introduits par les colons européens. Toutefois, dans les dernières décennies, leur population a explosé, atteignant des niveaux préoccupants pour les écosystèmes du pays. Les brumbies entraînent la dégradation des habitats naturels en piétinant et dévorant la végétation et sont également responsables d’accidents de la route avec les automobilistes.

Le recours à l’abattage par hélicoptère

Pour résoudre cette situation, le gouvernement australien a décidé d’autoriser l’abattage de chevaux sauvages par hélicoptère pour réduire leur nombre. Cette méthode d’abattage aérien permettra de couvrir une plus grande surface et d’éliminer davantage d’animaux rapidement. Les autorités estiment que cela pourrait contribuer à protéger l’écosystème du pays en contrôlant la population de brumbies. Toutefois, cette décision provoque un débat divisant l’opinion publique sur la question du bien-être animal et de la protection des espèces.

Lire aussi :  Les meilleurs conseils pour rendre votre chien heureux

Autorisation Australie abattage cheval sauvage

D’autres solutions envisagées face au problème des chevaux sauvages

En plus de l’abattage par hélicoptère, d’autres solutions ont été envisagées par les autorités australiennes pour réguler la population des brumbies. Parmi celles-ci :

  • La stérilisation ou la contraception chimique : ces méthodes pourraient être utilisées pour diminuer le nombre de naissances parmi les chevaux sauvages et ainsi limiter leur croissance démographique. Toutefois, leur mise en œuvre peut s’avérer coûteuse et complexe sur le terrain.
  • Le relogement ou l’adoption des animaux : certains spécialistes suggèrent de capturer les chevaux sauvages et de les confier à des refuges ou à des particuliers. Cette solution aurait l’avantage de préserver la vie des animaux tout en contribuant à réduire leur population dans les zones sensibles.
  • Le contrôle des prédateurs : le renforcement de la présence de prédateurs naturels, comme les dingo, pourrait également aider à réguler la population de brumbies en équilibrant la chaîne alimentaire.

Un débat entre protection de l’écosystème et bien-être animal

La décision d’autoriser l’abattage par hélicoptère des chevaux sauvages en Australie soulève un vif débat entre les partisans de la protection de l’environnement et ceux qui prônent la préservation du bien-être animal. Certains estiment que cette mesure est nécessaire pour assurer la sauvegarde des habitats naturels et des autres espèces menacées par la surpopulation de brumbies, tandis que d’autres considèrent qu’elle constitue une atteinte inacceptable aux droits des animaux.

Face à ces divergences d’opinion, il semble essentiel de trouver un juste milieu, permettant de réguler efficacement la population de chevaux sauvages tout en respectant leur bien-être. La situation complexe des brumbies en Australie montre une fois de plus à quel point il est important d’assurer une coexistence harmonieuse entre l’homme, les animaux et l’environnement.

Vous avez aimé ?

Nos meilleurs articles dans la thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter experts

Notre newsletter vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.