LA SPA DÉPLORE UN RECORD D'ABANDONS CET ÉTÉ ET LANCE UNE CAMPAGNE CHOC POUR LA RENTRÉE
David Quammen

David Quammen

La SPA déplore un record d’abandons et lance une campagne choc !

Les points clés de l'article 🔑

Face au pic alarmant des abandons cet été, la SPA réagit avec une campagne impactante pour la rentrée, visant à secouer les consciences et inverser la tendance d’un fléau silencieux.

Une réalité difficile pour la SPA

Les mois d’été sont synonymes de période critique pour la Société Protectrice des Animaux (SPA), avec un afflux de 16 498 individus abandonnés entre le 1er mai et le 31 août, portant une hausse de 2,4 % par rapport à l’an passé. Les agents animaliers, à l’image de ceux du refuge SPA de Gennevilliers, sont submergés, recevant quotidiennement une dizaine de demandes d’abandon. Dans leurs yeux, on discerne la fatigue mêlée à une détermination sans faille pour gérer ce débordement.

L’impact de ces abandons est dévastateur, épuisant nos équipes qui restent mobilisées pour soigner ces « orphelins de l’été ». Cette vague incessante de nouveaux venus met à rude épreuve le moral des soigneurs, qui ne peuvent s’empêcher de ressentir de l’empathie envers ces créatures sans défense, victimes de circonstances qu’elles ne contrôlent pas. La situation est non seulement critique mais soulève aussi un questionnement profond sur l’engagement humain envers ces êtres vivants.

Un défi supplémentaire pour les refuges surchargés

À l’inquiétante hausse des abandons répond une baisse des adoptions de 5,2 % durant l’été, agençant un cercle vicieux qui engorge les refuges. Déjà aux prises avec un nombre insoutenable d’animaux, les refuges doivent composer avec un espace et des ressources limités, exacerbant la pression sur des équipes qui peinent à suivre le rythme imposé par les nouvelles arrivées et les soins constants.

Lire aussi :  Peut-on donner autre chose que des croquettes à un chiot ?

Derrière chaque cage, il y a une histoire, souvent marquée par l’abandon et la tristesse. Les potentiels adoptants, touchés par ces récits, sont parfois réticents ou incapables de s’engager, soucieux des responsabilités que cela implique. La réalité des refuges surchargés est une contradiction poignante entre le désir de sauver et la capacité à accueillir.

Un coupable silencieux de la détresse animale

Les bénévoles de la SPA pointent du doigt l’inflation et une situation économique morose comme moteurs de cette vague d’abandons. Les soucis financiers tels que le coût des soins vétérinaires, les déménagements ou la gestion des vacances conduisent certains propriétaires d’animaux à prendre la décision déchirante de se séparer de leurs compagnons.

Les abandons ne sont pas des actes sans cause ; ils sont l’expression d’une difficulté plus profonde à laquelle les maîtres d’animaux sont confrontés. Face au choix cornélien entre la survie économique et le bien-être animal, trop d’individus se voient contraints de privilégier la première, occasionnant un traumatisme mutuel qui résonne dans le silence des box de refuge.

Un cri du cœur pour éveiller les consciences

La SPA réagit avec une campagne-choc, « Humain perdu« , qui interpelle de manière originale en reprenant les codes inversés des affichettes de disparition d’animaux. Cette démarche suscite l’empathie en illustrant l’absurdité de la situation : « Perdu : John, mâle de 43 ans, yeux marron, moustachu et légèrement dégarni« . Le message est clair, cherchant à éveiller les consciences sur l’irresponsabilité et les prétextes courants menant aux abandons.

La campagne met en lumière les motifs récurrents qui poussent les propriétaires à abandonner leurs compagnons, dans l’espoir de créer un choc émotionnel qui encouragera la réflexion et la responsabilisation. À travers chaque affiche, chaque témoignage d’animaux laissés pour compte, c’est un appel à la compassion et à l’action qui est lancé, afin que ces drames évitables ne soient plus qu’un sombre chapitre de notre histoire collective.

Vous avez aimé ?

Nos meilleurs articles dans la thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter experts

Notre newsletter vous fournit les bons conseils pour progresser en prenant plus de plaisir.