fbpx

Le Puy de Sancy, une formalité ?

À peine arrivés au Mont Dore, nous avions déjà planifié quelques activités incontournables à faire dans le coin. Parmi celles-ci figurait bien sûr l’ascension du Puy de Sancy. Je ne savais pas vraiment ce que cela voulait dire d’emblée je vous l’avoue. Mais au vu de la joie de mes parents, j’ai tout de suite su que ce serait cool.

Mes humains ont minutieusement préparé les sacs à dos. J’ai embarqué dans mon sac, moustache aux aguets. 

Bien équipés, nous voilà enfin partis pour notre randonnée du jour. Après quelques miaulements de curiosité, je me rends compte que nous grimpons de plus en plus. Cela ne ressemblait pas trop à nos randonnées habituelles. Après vingt minutes de marche environ, la météo se dégrade. La pluie commence à tomber de plus en plus fort. Entre temps, nous étions arrivés au début du chemin qui mène droit au sommet du Puy de Sancy. Mes parents échangent quelques regards, se demandent si c’est une bonne idée avec la météo qui fait des siennes. Et finalement, nous nous lançons ! Au moins, nous n’aurons pas trop chaud pour monter.

Bien à l’abris dans mon sac, je contemplais le paysage, le Mont Dore derrière nous qui s’éloignait et se faisait tout petit. La pluie s’était arrêtée. Pas trop tôt car je n’aime pas trop cela ! Dans la douche au moins, l’eau est chaude alors que là, ce n’est pas vraiment la même histoire.

Plus nous montions, et plus le paysage était à couper les moustaches ! J’aurais bien aimé mettre mon nez dehors. Jusqu’au moment où j’ai repéré un troupeau de vaches avec des grosses cloches autour du cou 🔔. Chez nous, les vaches n’ont pas de cloches, elles font juste meuh. Je me suis finalement ravisé en me disant que dans mon sac au moins je ne risquais rien. À un moment, j’ai même vu une grenouille traverser le chemin en sautillant au-dessus des pieds de maman. Je n’avais jamais vu de grenouilles, c’est drôle ces petites bêtes-là.

Quelques kilomètres plus tard, je me rends compte que nous sommes vraiment très haut, j’en ai le coeur tout retourné mais je ne dis rien parce que c’est si joli. Je scrute chaque détail. Dis-donc, je ne sais pas dans quoi mes parents m’ont embarqué mais en tout cas j’ai une belle vue.

Au sommet du Puy de Sancy – 1886 mètres d’altitude

Une fois arrivés tout en haut, maman a ouvert mon sac pour voir si j’avais envie de sortir un peu. L’ascension était un peu compliquée pour mes coussinets et puis j’étais bien dans mon sac moi ! Et là je regarde tout autour de moi. Je reste dans mon sac malgré tout, il y a beaucoup d’humains au sommet, quelques chiens mais pas un chat ! Ils sont presque tous montés grâce à une grosse machine que j’aperçois à l’horizon. Nous au moins, nous sommes montés à pattes. Je ne regrette pas ! En plus, papa m’a dit que nous étions à 1886 mètres d’altitude. Je ne me lasse pas d’observer le paysage.

Nous avons pris le temps d’admirer tous les trois cette vue imprenable. Une fois au sommet, nous nous sentions vraiment tout petits, et surtout moi !

Très vite, des humains m’aperçoivent. Un mélange de surprise, de stupéfaction et d’admiration se lit sur leurs visages. Ils viennent parler un peu avec papa et maman car ils trouvent cela super et très inattendu de voir un chat à la montagne.

Nous sommes ensuite allés boire un verre en terrasse là-haut et grignoter deux trois croquettes. Ici encore, j’étais le centre de l’attention ! Tout le monde posait des questions à mes parents et me regardait. Ils étaient si étonnés que je ne bouge pas de mon sac et que j’écoute mes humains aussi bien. Je pense qu’au fond, certains prenaient mes parents pour des fous. Mais moi, je suis fier d’eux. Ils font tout pour que je découvre plein d’endroits avec eux. Après tout, pourquoi n’en aurais-je pas le droit ? Ce n’est pas moi qui pollue ou qui embête les autres.

Canaille qui boit un verre en terrasse au sommet du Puy de Sancy 🥂

Je compte bien continuer à en grimper moi des montagnes ⛰ ! Et puis d’habitude je peux sortir davantage, là c’est parce que je n’en avais pas trop envie et que l’ascension n’était pas facile. Je n’ai même pas encore un an moi !

<strong>À propos de l'auteur :</strong>
À propos de l’auteur :

Qui a dit que la vie de chat était ennuyante ? Découvrez mes aventures trépidantes à travers mes récits !

Canaille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *